13 novembre 2013

Un village français : le meilleur de la fiction télévisuelle !

    La cinquième saison d’« Un village français », se terminait mardi dernier sur FR3. Je n’ai pas pu m’empêcher de verser une larme sur la mort, sous les balles allemandes, de Marcel, le frère communiste et résistant du Dr. Larcher, à qui notre compatriote Fabrizio Rongione donnait depuis les débuts de la série en 2009 une âme un peu rude, entière, excessive souvent, mais profondément attachante par la sincérité de son engagement. Au fil des épisodes, le téléspectateur assidu a pu comprendre que cette rugosité... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 07:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 novembre 2013

Retrouvailles avec Henri

Donc, samedi soir, Petit Loup, sa maman et moi, sommes allés applaudir Henri Dès à la salle Saint-Michel à Bruxelles. A plus de septante ans, c’est aujourd’hui un presque vieux monsieur, mais j’ai retrouvé chez ce grand-père en jeans et veston noir toute la bonhomie, la vivacité et l’humour qui caractérisaient le grand Suisse en salopette rouge quand Grand Loup et Louve Chérie étaient petits. A l’époque, il chantait, guitare à la main, seulement accompagné d’une bande son, pour des salles nettement plus intimistes que les huit... [Lire la suite]
23 octobre 2013

Bon anniversaire, Petit Loup !

Autour de nous, le monde ne tourne pas très rond. Des hommes, des femmes, des enfants venus d’Afrique avec au cœur l’espoir illusoire d’une vie meilleure sombrent à quelques encablures des côtes européennes ; la Syrie continue à se déchirer dans le feu et le sang ; dans bien des pays musulmans, la condition de la femme régresse chaque jour davantage ; tout près de nous, des hommes, des femmes, des enfants parfois, dorment à la rue, des familles de plus en plus nombreuses vivent dans une pauvreté croissante, des... [Lire la suite]
16 octobre 2013

Le néo-romantisme des chambres d’hôtes

  Depuis une dizaine d'années environ, lorsque nous circulons en France, nous ne logeons plus qu'en chambre d’hôtes. Les hôteliers grincent des dents. Manque à gagner, indubitablement. Mais se sont-ils déjà demandés pourquoi de plus en plus de touristes optent pour cette formule de logement chez l’habitant ? Les avantages sont nombreux, les plaisirs ne sont pas moindres. D’abord, le prix. Notre budget nous interdisant les palaces, l’hôtellerie nous réserve le plus souvent des établissements vieillots, aux chambres banalement... [Lire la suite]
14 octobre 2013

NOMADE

Mes cousins et cousine dans l'immédiat après-guerre Nous étions six. Quatre garçons nés en rafale dans les années trente. Une fille (enfin !) arrivée dans la tourmente de la guerre, huit ans avant que je ne m’en vienne inaugurer la seconde moitié du siècle. Six petits-enfants que n’aura pas connus notre grand-père Victor ! Une génération ou presque me sépare des aînés. Ils ont des vies trépidantes de jeunes hommes dans l’euphorie des années 50 où tout semble permis et ils me fascinent. Pour l’enfant unique que je suis, ils... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 06:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 septembre 2013

Voyager léger ? Tout un art... que je ne maîtrise pas encore !

J’essaie de voyager léger. J’essaie ! Surtout depuis l’accident de Papiloup qui me prive de la force nécessaire au transport des bagages lourds. Il y a donc bien longtemps que nous avons troqué nos valises rigides contre des sacs et valises de toile. A roulettes, bien sûr ! C’est qu’on ne rajeunit pas, ma bonne dame ! Voilà pour le contenant. Reste le contenu.  Le plus important, le plus difficile : ne pas s’encombrer de vêtements inutiles ! Pour ce faire, précepte numéro un : réduire la gamme des... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 12:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

21 septembre 2013

Bon vent, Patriarch !

Je viens d’apprendre le décès de Patriarch, qui venait souvent mettre un petit mot ici. Nous ne nous connaissions pas vraiment, je veux dire pas « en vrai », mais sa gentillesse et son bon sens avaient su me toucher et je suppose que mes billets de sexa, qui devait lui paraître bien jeunette à lui le patriarche de 82 ans, le touchaient aussi quelque part puisqu’il revenait avec fidélité. Ce Compagnon du Tour de France d’origine italienne avait contracté une grave maladie pulmonaire en pratiquant quarante-quatre ans durant... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 12:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2013

Je croise les doigts de pied

  Je l’écrivais ici même le 2 mai dernier, après le cambriolage dont avait été victime Maman : il n’y a pas de journée parfaite ! Je confirme. Après l’excellente soirée passée dans les ruines de Villers-la-Ville avec mon amie C., l’autre semaine, le lendemain notre Petit-Loup se cassait le coude en tombant de vélo devant chez lui. Je précise : d’un vélo à quatre roues. Il faut le faire ! Il a heurté une plaque d’égout qui dépassait du trottoir d’un bon centimètre et, déstabilisé, a été projeté sur le côté.... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 11:51 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 août 2013

Nuit d'été dans les ruines de l'abbaye

  Avec ses 34°, la journée d’hier fut paraît-il la plus chaude depuis 1833 (ou 23, je ne sais plus). Ce ne fut cependant pas la plus oppressante, me semble-t-il. D’ailleurs elle n’a pas fini en orages mais par une soirée d’été comme on en connaît trop peu sous nos latitudes : douce à souhait, invitant au rêve ou à la flânerie ou à l’amour ou à toutes ces choses qui font le sel de l’existence. Perso, j’en ai agréablement profité puisque mon amie C. m’avait offert, pour mon récent anniversaire, une invitation au spectacle... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 11:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 mai 2013

Le grand chambardement (3)

Grand soleil finalement, samedi, pour la transhumance maternelle vers des terres plus champêtres ! Et si la pluie a remontré le bout de son nez dimanche, si le froid a nécessité une bonne flambée, le grand chambardement devrait rester dans les annales familiales comme un bon souvenir, sans véritable couac, sinon la disparition momentanée d'une boîte de bibelots fragiles retrouvée depuis et la perte définitive d'une tourelle de bois décorative sur le montant gauche d'un dossier de chaise. Allons-nous intenter un procès aux... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 12:18 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,