fullsizeoutput_e19 

 

L’après-midi repose et le vent somnolent

Pareil à l’éventail agite quelques tiges

Des épis, des rosiers, le jet d’eau transparent

Et la cime des bois en son lointain prestige 

 

En cet après-midi gorgé de souvenance

Le silence d’été me rappelle l’azur

D’anciens instants heureux qui parlent de l’enfance.

Les pétunias pourprés escaladent le mur. 

 

L’après-midi s’étire et un oiseau menu

Tout en haut du sapin sifflote une romance

Rien ne bouge et le soir comme un refrain connu

S’en vient à pas feutrés psalmodier le silence

 

LORRAINE

 

Comme tant d'autres, ce poème qui célèbre l'été figure dans le recueil "Le cahier du soir" de Lorraine, que vous pouvez vous procurer auprès de des éditions "The BookEdition" (12 € + frais de port) dans la collection des "Anthologies Ephémères" dont tous les bénéfices sont reversés à l'association "Rêves" qui réalise les voeux d'enfants gravement malades.