En ces temps héroïques de la photo noir et blanc, il n'y eut pas que la famille à se prêter au jeu des mises en scène paternelles pour illustrer les articles de Maman. Les amis aussi s'y mettaient volontiers, avec un enthousiasme rarement pris en défaut. Et, bien sûr, parce qu'elle était présente à chaque "shooting" comme on dit aujourd'hui, Lorraine continuait à jouer les figurantes dans moultes situations, de la vie quotidienne ou non.

IMG_2340

Pleins feux sur les relations amicales, entre mères, entre filles. J'adore cette photo qui m'évoque bien des souvenirs heureux. La réplique en miniature de la poignée de main maternelle équilibre cette photo à laquelle le petit frère ajoute, me semble-t-il, une touche d'innocence bienvenue.

IMG_2342

La médisance : les deux élégantes amies (la passante aussi était une amie) s'offusquent avec brio de l'allure de la voisine.

IMG_2349

La généalogie : une passion qui, bien plus souvent qu'à l'ère d'Internet, menait dans les bibliothèques d'archives. Les deux amies se sont prêtées au jeu le temps d'une photo. 

IMG_2287

 Ce devait être un reportage comme un autre : la vie de bohême d'un jeune peintre (qui n'a, en réalité, jamais fait le portrait de Lorraine)...

IMG_2345

 ... mais le peintre est devenu un ami et s'est donc mis, lui aussi, à jouer les mannequins (ce qui était son autre activité pour nouer les deux bouts : ainsi, le vit-on souvent, à l'époque, dans les premières publicités au cinéma, où il conduisait une voiture Studebacker ou fumait des Belga filtres). Ici, il pourrait bien se prendre pour un assureur.

IMG_2344

 Le voici en mari typique des années 50 : confinée à la cuisine, la femme en est réduite à lire le journal par dessus l'épaule de son homme. Piquant pour une journaliste !

IMG_2343`

Faut-il le préciser : ces images de ménagères...

IMG_2347

... frotte-frotte, étaient de véritables rôles de composition.

IMG_2358 

Pas celui de la femme soucieuse de son apparence !

IMG_2491

Lors de vacances dans la Loire et d'un reportage sur les vignerons du cru, un autre ami se prêta avec enthousiasme à la manoeuvre d'ouverture d'un tonneau. Le vigneron, lui, l'était vraiment.