porche

Dimanche soir, sur la RTBF, l’émission « Ma Terre » était consacrée à l’hôpital Notre-Dame à la Rose de Lessines. Aux commandes : Corinne Boulangier, qui ne s’est pas contentée de mener d'intéressantes interviews du conservateur Raphaël Debruyn et de deux de ses collaboratrices mais avait également concoté plusieurs reconstitutions historiques auxquelles ont participé certains Lessinois.

Comme le lieu est magique, comme son histoire est longue, multiple et fascinante, comme chaque intervenant possède une expérience de guide qui en fait un conteur ou une conteuse hors pair(e), l’émission était passionnante. Je ne doute pas que les innombrables visiteurs qu’elle attirera immanquablement dans la petite ville hennuyère ne seront pas déçus par cette (re)découverte d’un lieu emblématique du mouvement hospitalier en Europe au moyen âge.

cloitre3

Le plus célèbre représentant de ce mouvement est, bien sûr, l'hospice de Beaune. Son conservateur est néanmoins venu aimablement préciser dans l’émission que si l'architecture de l'hôtel-Dieu bourguignon est sans doute plus spectaculaire que celle de son homologue lessinois, de type Renaissance flamande, il est également plus récent et bien moins étendu.

Ajoutons qu'il est surtout moins « riche ». A Lessines, non seulement les bâtiments ont été préservés (et récemment rénovés), mais aussi le mobilier, le matériel sanitaire et médical, les objets de culte, les œuvres d’art, les archives, le jardin, la ferme, etc. Ce qui en fait un lieu d’une richesse exceptionnelle sur les plans historique et religieux, médical et pharmacologique, architectural et artistique.

 

35412_1496563182701_2655421_n

Je connais bien l’hôpital Notre-Dame à la Rose pour avoir écrit un livre, mi-documentaire mi-fiction, sur cette institution à l’ombre de laquelle naquit mon beau-père. Un ouvrage paru en 2006, qui n’a pas eu, bien sûr, le retentissement de l’émission retébéenne mais qui est toujours en vente à la boutique du musée et dont j’aime à penser qu’il est plus complet que ladite émission.

Celle-ci a, en effet, laissé dans l’ombre quelques points pourtant essentiels comme le sauvetage de l’hôpital dans les années 80 par un groupe de bénévoles qui s’érigèrent contre la volonté des autorités communales de le détruire pour y construire… un parking. Ou encore la richesse de ses collections médicales où clystères, ventouses et lancettes à saignées côtoient la trousse du chirurgien de Napoléon et autres trépans à faire frémir d’angoisse les patients d’aujourd’hui. 

Mais qu’importe ? L’essentiel est que l’ancien hôtel-Dieu ait été sauvé et témoigne désormais d’un pan important de l’histoire occidentale. Après tout, ils sont sans doute nombreux parmi nos contemporains à être vivants aujourd’hui parce qu’hier ou avant-hier leurs ancêtres ont été soignés en ce lieu, où des jeunes filles de bonne famille gagnaient leur salut et celui de leur famille en vouant leur vie à l’accueil des pauvres malades.

DSCF3992

Hôpital Notre-Dame à la Rose, Place Alix de Rosoit, B-7860 Lessines

Tél :00 32 68 26 86 57

http://www.notredamealarose.com