Comme nous, Jordi-Beau-Gosse, dit Gamin, apprécie le soleil revenu et s’en donne à cœur joie. Un petit trot par-ci, un grand galop par-là, une roulade entre deux. Et que je frotte le museau de la jument du pré d’à côté, que je hennisse à qui mieux mieux sur la voiture qui passe… La grande forme, quoi ! Et puis, tant que j’y suis, pourquoi n’irais-je pas faire un petit coucou en passant à mes gentils voisins ? C’est ainsi que j’ai vu apparaître à la fenêtre du salon la bonne tête de mon étalon ardennais préféré. Mon mini-potager n’accueillant pas de carottes, je n’avais rien d’autre à lui offrir qu’une poignée d’herbe un peu plus verte que la sienne. Il l’a acceptée du bout délicat de sa bouche soyeuse. Non sans prévenir qu’il reviendrait. A bon entendeur…

P1130402