10 juin 2013

Les trois femmes de Jean Simon

Depuis notre troisième millénaire hautement technologique, on imagine mal, je pense, les conditions de (sur)vie de nos ancêtres, même pas très lointains, et guère mieux sans doute leurs sentiments. En ces temps où la mortalité infantile avant le premier anniversaire frôle les 20%, où l’espérance de vie des survivants ne dépasse pas 45 ans, le décès d’un enfant ou d’une épouse les jettent-ils dans les affres du deuil comme ces mêmes faits le feraient aujourd’hui ? On peut se poser la question quand on observe la rapidité avec... [Lire la suite]