13 avril 2016

Mon Mac à moi… (air connu)

Lui jeter la pierre, à mon Mac, reviendrait à le traiter tels ces messagers de mauvaises nouvelles que les despotes d’autrefois faisaient exécuter. Car, en l’occurrence, il n’est en rien responsable de l’imbroglio informatique qui me prive actuellement et de ma commande et du paiement de celle-ci. Mais s’il n’avait été là, omniprésent, faussement serviable, j’aurais passé ladite commande par courrier non par Internet. Et puis, si ce n’est lui le coupable c’est donc son frère, autrement dit toute la confrérie Web 2.0 qui me fait... [Lire la suite]