23 novembre 2015

Du plaisir de classer ses ancêtres

Quand le monde gronde autour de moi, quand je tremble - non pour moi bien à l’abri dans mon paradis vert mais pour tous les Bruxellois que j’aime, à commencer par mon fils et mon petit-fils – la fréquentation de mes ancêtres parvient efficacement à détourner mon esprit de l’imminence du danger et à m’apaiser. Alors c’est sûr qu’eux au moins n’ont plus rien à craindre et donc moi non plus pour eux. Néanmoins, ce sentiment d’apaisement me surprend d’autant plus que leurs dates évoquent d’autres périodes troublées de l’Histoire et que... [Lire la suite]