16 septembre 2014

Citadine ?

Pendant près de cinquante ans, j’ai été citadine. Je suis née à Bruxelles, j’y ai grandi et étudié, j’y ai travaillé, je n’y ai pas rencontré l’homme mais je m’y suis mariée, j’y ai élevé mes enfants, dont l’un aujourd’hui y élève le sien. Citadine donc, jusqu’au bout des ongles… qui n’ont pourtant jamais été savamment limés, polis, vernissés. Et puis, un jour d’août 1997, coup de tonnerre dans un ciel bleu : notre propriétaire vend la maison que nous louons depuis vingt-deux ans. Nous ne l’achèterons pas : trop chère,... [Lire la suite]

06 juin 2013

Bonheurs champêtres

- Ranger les derniers vestiges du déménagement, donner un sort aux couverts surnuméraires, aux disques anciens, au service à thé et aux assiettes décoratives qui n’ont pas trouvé place dans le studio maternel. Faire place nette après des semaines de fouillis - Savoir que le chat Milord a pris ses marques dans son nouvel habitat, qu’il entre et sort par la fenêtre, commence à explorer son domaine campagnard, qu’il ne cherchera pas à rentrer à Bruxelles (120 km !) - Savoir que les chevaux sont arrivés dans la prairie, qu’il... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 18:16 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
04 juin 2013

A la recherche du temps perdu

Je sais, je l’ai déjà écrit : partir à la recherche de ses ancêtres s’apparente à l’enquête du détective. L’objectif : un ou des inconnus à identifier, sauf qu’ils ne sont a priori coupables que de nous avoir précédés. Les moyens mis en œuvre : les récits de témoins si possible oculaires et fiables. Enfin, l’enquête dans les archives au départ des indices ainsi récoltés. Avec tous les aléas, approximations, imprévus, erreurs, fausses pistes, pertes, destructions… que cela suppose. Je voulais depuis longtemps remonter la... [Lire la suite]
28 mai 2013

Le grand chambardement (3)

Grand soleil finalement, samedi, pour la transhumance maternelle vers des terres plus champêtres ! Et si la pluie a remontré le bout de son nez dimanche, si le froid a nécessité une bonne flambée, le grand chambardement devrait rester dans les annales familiales comme un bon souvenir, sans véritable couac, sinon la disparition momentanée d'une boîte de bibelots fragiles retrouvée depuis et la perte définitive d'une tourelle de bois décorative sur le montant gauche d'un dossier de chaise. Allons-nous intenter un procès aux... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 12:18 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mai 2013

Le grand chambardement (bis)

A J-2 du grand chambardement, les choses sont sous contrôle : meubles vidés, caisses à peu près terminées, casse-croûte prévu, Louve Chérie sur les starting blocks pour venir chercher Granny et Milord après son entretien d’embauche de vendredi, Milord ravi de l’amoncellement de cartons et familiarisé avec la cage qui l’emportera. Sur place, le poêle à pellets est allumé, le feu de bois prévu… C’est qu’en choisissant le 25 mai, nous pensions opter pour une date printanière, lumineuse, qui permettrait de bénéficier des... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 12:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 mars 2013

Le grand chambardement

  Les grandes manœuvres ont débuté. Chacun a reçu une liste des tâches qui lui sont dévolues avant la date fatidique. Nous avons déjà acheté le poêle à pellets. Reste à l’installer ! L’homme appellera Vierendeels et Coquibus, Electrabel et Telenet. Granny relira ses contrats, recevra les représentants de Vierendeels et de Coquibus, évaluera  les devis. Grand Loup apportera des caisses. Louve Chérie emmènera le chat Milord dans sa cage et son loup à elle creusera une porte, tracera un chemin, tirera une ligne... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 05:09 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
28 février 2013

La déménagite (suite... et sûrement pas fin !)

Voici un texte que mon père écrivit en… 1957, alors que nous étions dans notre période de déménagements la plus intense. Un témoignage éloquent. Nous venions de louer un nouvel appartement au premier étage. Trois grandes pièces d’affilée, une petite cuisine et une salle de bains. Lorraine est une femme prévoyante et ordonnée. Elle m’en fit dresser le plan et mesurer tout ce qui était mesurable, en hauteur, en longueur, en largeur et épaisseur, sans oublier les fenêtres, tablettes de cheminée, âtres, chambranles et plinthes. A son... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 17:44 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
18 février 2013

La déménagite (2)

Mon arrière-grand-mère Elisa avait, paraît-il, un sacré caractère (dixit ma grand-mère). Or, à la fin de sa vie, elle n’avait, semble-t-il, aucun domicile fixe et s’invitait à tour de rôle chez chacune de ses cinq filles. D’abord ravies de la voir débarquer, notamment parce que, bonne couturière, elle cousait les vêtements de ses petits-enfants, les sœurs, à tour de rôle, se retrouvaient vite excédées par cette mêle-tout qui entendait régimenter leur ménage, leur famille, leur couple. Ma grand-mère me confia d’ailleurs un jour avoir... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 10:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 février 2013

La déménagite

Nous avons toujours beaucoup déménagé. De ruelles en impasses, de rues en avenues, la mobilité géographique de mes parents, grands-parents, la nôtre et celle de nos enfants tranche avec l’immobilité de nos ancêtres dont dix générations se succédaient parfois dans le même village. Nos adresses successives en témoignent. On y trouve d’illustres inconnus : Jean Precker, Van Volxem, Félix Paulsen… mais également un roi, non précisé. Voici aussi un souverain vénéré : Albert 1er, roi-chevalier, héros de la Grande Guerre dans la... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,