11 avril 2014

De la généalogie à l’histoire familiale

J’ai déjà dit ici ma passion pour les jeux de cartes, les polars et les puzzles, qui tous, me semble-t-il, découlent du même besoin quasi-viscéral de mettre de l’ordre là où, initialement, règne le chaos. Il en va de même, je pense, de mon goût pour la généalogie. Retrouver ses aïeux, restaurer le lien perdu, pister l’ancêtre oublié, dénicher la tante ou le cousin méconnu, démêler l’écheveau des filiations… autant de façons de rassembler les siens, ceux d’aujourd’hui et ceux d’hier, au sein d’une cohérence invisible traversant les... [Lire la suite]