10 mars 2016

Un an de vie à la campagne

Il y aujourd’hui très précisément un an que nous avons emménagé sur les hauteurs de W., à un jet de Rochefort. Une année passée très très vite, sans doute parce qu’elle a été super occupée. Déjà qu’il a fallu trois mois pour vider tous les cartons, deux autres pour arriver à pendre (presque) tous les cadres et permettre à chaque bibelot de trouver SA place, des tas de visite d’hommes de métier pour rectifier qui une porte de douche, qui un escalier qui grince et voilà que s’annonçait l’arrivée de Belle-Maman dont il fallait préparer... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 12:07 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

23 juillet 2015

Par dessus la frontière... linguistique

Point de salut hors de la capitale ? Ce collègue journaliste flamand habitait et ravaillait à Bruxelles. Avec son épouse, il a choisi d'aller vivre sa retraite à la Côte belge. Les réactions de ses amis (ici) ressemblent presque mot pour mot (traduits) avec celles de la plupart des nôtres, quand nous leur avons annoncé notre choix de nous installer au fin fond de la Province de Namur. Cette étroitesse de vue valait bien un petit salut de connivence par dessus la frontière linguistique.
Posté par mamilouve à 22:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 septembre 2014

Citadine ?

Pendant près de cinquante ans, j’ai été citadine. Je suis née à Bruxelles, j’y ai grandi et étudié, j’y ai travaillé, je n’y ai pas rencontré l’homme mais je m’y suis mariée, j’y ai élevé mes enfants, dont l’un aujourd’hui y élève le sien. Citadine donc, jusqu’au bout des ongles… qui n’ont pourtant jamais été savamment limés, polis, vernissés. Et puis, un jour d’août 1997, coup de tonnerre dans un ciel bleu : notre propriétaire vend la maison que nous louons depuis vingt-deux ans. Nous ne l’achèterons pas : trop chère,... [Lire la suite]
09 septembre 2013

J’aime les entendre rire ensemble

Je me demande souvent comment Papiloup moi avons pu engendrer deux être aussi dissemblables. Dissemblables entre eux, mais aussi tellement différents de nous ! Alors, bien sûr, on me rétorquera que l’un est un gars, l’autre une fille. Le « choix du roi » pour lequel on m’a si souvent félicitée. Je me suis d’ailleurs toujours demandé pourquoi, vu que justement ce n’est pas un choix ! Un souhait, à la rigueur ! Quoique ! Du temps où j’attendais l’aîné, je me moquais éperdument qu’il soit louveteau ou... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 05:22 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
28 mai 2013

Le grand chambardement (3)

Grand soleil finalement, samedi, pour la transhumance maternelle vers des terres plus champêtres ! Et si la pluie a remontré le bout de son nez dimanche, si le froid a nécessité une bonne flambée, le grand chambardement devrait rester dans les annales familiales comme un bon souvenir, sans véritable couac, sinon la disparition momentanée d'une boîte de bibelots fragiles retrouvée depuis et la perte définitive d'une tourelle de bois décorative sur le montant gauche d'un dossier de chaise. Allons-nous intenter un procès aux... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 12:18 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 mai 2013

Brèves de sexa (4)

  Avoir soixante ans, c’est encore : - avoir connu le temps où il n’y avait pas d’autoroute entre Bruxelles et Paris. Y être allée coincée entre ses parents dans la petite Dauphine d’un cousin. A Maubeuge, une guirlande lumineuse représentant un clair de lune traversait la rue principale. C’était au temps où Bourvil chantait et où mourait Marilyn. - avoir connu le temps où il n’y avait pas non plus d’autoroute entre Bruxelles et Namur. Y être souvent allée dans la voiture d'un oncle et une tante qui avaient une petite... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 17:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,