25 juin 2016

Perdus de vue

Parmi les ancêtres, il y a ceux que l’on suit sans difficulté, de la naissance, même lointaine de plusieurs siècles, à la mort. Ils ne sont pas difficiles à dénicher parce qu’ils sont nés, ont vécu, sont morts dans le même village ou celui d’à côté, où ils se sont mariés. C’est gai de les retrouver : mariage, naissance, décès, l’arbre s’étoffe rapidement, on déniche leurs autres rejetons que l’ancêtre direct, ces frères et sœurs souvent témoins d’un mariage, parrains ou marraines d’un neveu ou d’une nièce. On remarque un peu... [Lire la suite]

03 décembre 2014

Moisson d’une pause (8) : la vie est un roman

Chaque vie est un roman. La nôtre, celles de nos ancêtres. Ils ne le savaient pas. Nous non plus. Je le découvre à chaque nouvel événement, chaque nouvelle date repérés dans les archives paroissiales ou de l’Etat civil. Qu’en sera-t-il alors si je mets un jour la main sur les archives notariales, sur les relevés cadastraux, sur des archives familiales ignorées ? En attendant, mon humble récolte de dates et de lieux me conte bien des histoires oubliées. En voulez-vous une parmi d’autres ? Voici Marie Oda. Elle naît... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 11:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
26 mai 2014

Chronique familiale : 3. Dans les arcanes des archives de l’état-civil

Dès ma première visite aux Archives de l’Etat à Liège, j’ajoute aux informations dont je dispose déjà les noms et prénoms de mes arrière-arrière-grands-parents Jean Simon ENGLEBERT et Elisabeth UZANAUZ, leurs dates de naissance et de mariage. Rentrée chez moi, je n’éprouve donc pas de difficulté majeure à remonter le fil générationnel à l’aide du moteur de recherche des archives en ligne, malgré quelques errances orthographiques qui affublent mes plus lointains ancêtres de noms aussi fantaisistes que ENGLEBERTI, ENGILBERT,... [Lire la suite]
22 avril 2014

Chronique familiale (2)

Au commencement, rien ! (en tout cas pas grand-chose)    Lorsque j’entame mes recherches généalogiques sur la famille de mon grand-père maternel Victor Servais ENGLEBERT, je dispose de peu d’éléments. Celui-ci étant décédé près de vingt ans avant ma naissance, les informations en ma possession sont toutes de deuxième voire de troisième main. Je possède néanmoins le « livret de famille » établi lors de son mariage à Valenciennes (France) le 4 juillet 1904 avec ma grand-mère Marthe Marie Malvoisin. Je connais donc... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 15:32 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 janvier 2014

Des nouvelles du Chili

Dans le vieux pêle-mêle de ma grand-mère, la photo occupait une place modeste, tout en bas à droite. Un peu floue comme souvent à l’époque les photos d’amateur, elle représentait une sœur de mon grand-père Victor, son mari et leurs six enfants, quelque part au Chili. Où, quand, pourquoi étaient-ils partis ainsi au bout du monde ? Je ne l’ai jamais su.  Quand j’étais enfant, cette grand-tante n’avait plus donné signe de vie depuis des décennies. La famille pensait qu’elle avait péri avec les siens dans un terrible tremblement... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 12:48 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
16 septembre 2013

La ronde des noms de famille

Elle s’appelle Elisabeth. Joli nom ! Classique, un peu désuet, mais super classe ! (D’ailleurs, c’est mon deuxième prénom !). Je la découvre lors de ma virée aux Archives de l’Etat à Liège un jour polaire du dernier printemps. A proprement parler, « découvre » n’est pas le mot car, bien sûr, je subodorais un peu beaucoup son existence. Disons, plus précisément, que j’apprends son nom dans l’acte de naissance de mon arrière-grand-père Alphonse Théodore Joseph. Son nom complet ? Elisabeth Uzanauz. L’étrange... [Lire la suite]
04 juin 2013

A la recherche du temps perdu

Je sais, je l’ai déjà écrit : partir à la recherche de ses ancêtres s’apparente à l’enquête du détective. L’objectif : un ou des inconnus à identifier, sauf qu’ils ne sont a priori coupables que de nous avoir précédés. Les moyens mis en œuvre : les récits de témoins si possible oculaires et fiables. Enfin, l’enquête dans les archives au départ des indices ainsi récoltés. Avec tous les aléas, approximations, imprévus, erreurs, fausses pistes, pertes, destructions… que cela suppose. Je voulais depuis longtemps remonter la... [Lire la suite]