27 août 2016

Par le petit bout de la lorgnette

Mes ancêtres sont reposants. Je n’ai pas à m’inquiéter de leur bien-être, de leur santé, de leurs problèmes professionnels ou de couple, de leur situation financière… Ils ont depuis longtemps fini d’aimer, de rêver et de rire, ils ont fini de s’illusionner, de plier sous le joug d’un labeur pas toujours rigolo, ils ont cessé de souffrir. Ils ne râlent plus, ils ne critiquent plus, n’ont plus ni espoirs ni regrets ni remords, ils ne m’adressent aucun reproche, aucune louange non plus, ils n’attendent rien de moi. Ils sont reposants,... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 09:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 juin 2016

Perdus de vue

Parmi les ancêtres, il y a ceux que l’on suit sans difficulté, de la naissance, même lointaine de plusieurs siècles, à la mort. Ils ne sont pas difficiles à dénicher parce qu’ils sont nés, ont vécu, sont morts dans le même village ou celui d’à côté, où ils se sont mariés. C’est gai de les retrouver : mariage, naissance, décès, l’arbre s’étoffe rapidement, on déniche leurs autres rejetons que l’ancêtre direct, ces frères et sœurs souvent témoins d’un mariage, parrains ou marraines d’un neveu ou d’une nièce. On remarque un peu... [Lire la suite]
17 mars 2016

Des nouvelles de l'au-delà (4)

(une patrouille de volontaires belges en 1830) Même quand je ne pense pas (trop) à eux, mes ancêtres ont le chic pour se rappeler à mon bon souvenir. Du côté flamand L’autre jour, c’était un message de mon lointain arrière-arrière-cousin historien retrouvé sur Geneanet qui me disait avoir trouvé, grâce à un nouveau site de la Bibliothèque nationale consacré à la presse d’autrefois, deux entrefilets parus l’un en 1902 dans « Het Handelsblad van Antwerpen », l’autre en 1904 dans « Het Nieuws van de dag ». Le... [Lire la suite]
23 novembre 2015

Du plaisir de classer ses ancêtres

Quand le monde gronde autour de moi, quand je tremble - non pour moi bien à l’abri dans mon paradis vert mais pour tous les Bruxellois que j’aime, à commencer par mon fils et mon petit-fils – la fréquentation de mes ancêtres parvient efficacement à détourner mon esprit de l’imminence du danger et à m’apaiser. Alors c’est sûr qu’eux au moins n’ont plus rien à craindre et donc moi non plus pour eux. Néanmoins, ce sentiment d’apaisement me surprend d’autant plus que leurs dates évoquent d’autres périodes troublées de l’Histoire et que... [Lire la suite]
08 octobre 2015

Picoreuse

Contrairement aux apparences, je ne suis pas une généalogiste systématique. Méthodique, oui. Sans méthode, pas de résultat ! Systématique, aucunement. A part les quelque deux dernières années presque exclusivement consacrées à ma branche maternelle ENGLEBERT, parce que je partais de presque rien et qu’aucune aide ne m’avait été fournie par Généanet où personne d’autre me m’avait précédée sur ce chemin ardu, je suis plutôt du genre « picoreuse » s’intéressant tantôt à une branche tantôt à une autre. Tout récemment, je... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 12:12 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 septembre 2015

A la poursuite de mon sosa 1000 (suite)

Vous ne vous en souvenez sans doute pas : juste avant de déménager, je m’étais lancée à la poursuite de mon sosa 1000 (ici), pour constater illico que, à mon grand désespoir, je ne l’avais pas encore repéré. Or, voilà-t-y pas qu’en réussissant à dénouer le nœud généalogique que représentait Aldegonde DURLIQUE (1770-1831), en dénichant les noms de ses parents, grands-parents et arrière-grands-parents, je viens du même coup - et sans m’en rendre compte immédiatement - de mettre la main sur ce fameux sosa. Mon sosa 1000 est donc... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 11:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 septembre 2015

En ce temps-là déjà, la "déménagite" frappait

On pourra dire qu’ils m’auront donné du fil à retordre, ces deux-là ! Je parle de mes arrière-arrière-grands-parents Emmanuel DELFOSSE et Clotilde DEHOVE, qui semblent avoir été sérieusement atteints par le virus familial : la « déménagite » et dont, au terme de pérégrinations dans l’Avesnois, je n’ai toujours pas réussi à situer le lieu ni les dates de décès. J’en parlais déjà ici et mon amie Zelulu me proposait aimablement de me filer un coup de main. Mais j’enrageais de ne pas parvenir à cerner davantage... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 10:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
03 juillet 2014

Chronique familiale - interlude 1 : première moisson d'une pause

Blason des tanneurs de Liège : d'argent à l'aigle éployée de sable, becquée, languée, membrée, diadêmée de gueules.  Quand je l’écrivais qu’en généalogie rien ne sert généralement d’insister et qu’une pause dans ses recherches principales est souvent bénéfique aux découvertes. Celle-ci, en tout cas, ne démentira ma courte expérience. Donc, en attendant une excursion en Cité ardente et délaissant momentanément la lignée ENGLEBERT, je me suis intéressée à celle de Anne HODEIGE (1659-1744), l’épouse d’Eustache ENGLEBERT... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 05:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 juin 2014

Chronique familiale : une pause s'impose

Le centre de Liège : la cathédrale Saint-Lambert, le palais des princes-évêques (à l'arrière) et le perron, symbole des libertés, sur la place du marché. Je l’ai déjà écrit : lors de recherches généalogiques au long cours, il est parfois (souvent) utile de faire une pause. Il vient, en effet, toujours un moment où l’attention s’étiole, les découvertes se raréfient, les erreurs s’accumulent, le doute s’insinue… Du coup, l’enthousiasme s’effrite et l’ennui du pensum s’en vient subrepticement remplacer le plaisir de la quête. Je... [Lire la suite]
26 mai 2014

Chronique familiale : 3. Dans les arcanes des archives de l’état-civil

Dès ma première visite aux Archives de l’Etat à Liège, j’ajoute aux informations dont je dispose déjà les noms et prénoms de mes arrière-arrière-grands-parents Jean Simon ENGLEBERT et Elisabeth UZANAUZ, leurs dates de naissance et de mariage. Rentrée chez moi, je n’éprouve donc pas de difficulté majeure à remonter le fil générationnel à l’aide du moteur de recherche des archives en ligne, malgré quelques errances orthographiques qui affublent mes plus lointains ancêtres de noms aussi fantaisistes que ENGLEBERTI, ENGILBERT,... [Lire la suite]