24 août 2016

Un bourgmestre chez les tanneurs

Ordinairement, je ne m’intéresse qu’à ma généalogie ascendante, autrement dit je remonte dans le temps pour retrouver mes ancêtres en ligne directe. C’est déjà en soi un travail de Bénédictine, sans que j’aille en plus m’aventurer sur les pas de tous les descendants d’un couple d’aïeux (généalogie descendante). D’ailleurs, pourquoi choisir celui-ci plutôt que celui-là ? À moins de vouloir organiser une cousinade de tous les porteurs actuels de son propre patronyme ? Une ambition qui n’est pas mienne. Malgré tout, je... [Lire la suite]

26 avril 2016

Un petit ramoneur savoyard en Principauté de Liège

On a tous entendu parler des petits ramoneurs savoyards qui, parce qu’ils protègent les maisons contre le feu, ont la réputation d’être des porte-bonheurs. Or, à bien y réfléchir, l’hypothèse la plus vraisemblable pour expliquer le périple, au milieu du XVIIIe siècle, de mon ancêtre Jacques Usanaz, de la Savoie à la Principauté de Liège, semble bien être que Jacques était l’un d’entre eux. Je lis, en effet, sur Internet (*) que, dès le Moyen-Âge, la Savoie a pratiqué l’émigration saisonnière pendant les mois d’hiver. Quand la... [Lire la suite]
17 mars 2016

Des nouvelles de l'au-delà (4)

(une patrouille de volontaires belges en 1830) Même quand je ne pense pas (trop) à eux, mes ancêtres ont le chic pour se rappeler à mon bon souvenir. Du côté flamand L’autre jour, c’était un message de mon lointain arrière-arrière-cousin historien retrouvé sur Geneanet qui me disait avoir trouvé, grâce à un nouveau site de la Bibliothèque nationale consacré à la presse d’autrefois, deux entrefilets parus l’un en 1902 dans « Het Handelsblad van Antwerpen », l’autre en 1904 dans « Het Nieuws van de dag ». Le... [Lire la suite]
29 janvier 2016

Pêle-mêle de l’au-delà (suite et pas fin)

Le Passage Lemonnier dans ses atours Art Deco des années 30 et tel qu'il apparaît encore aujourd'hui Les histoires de famille sont multiples, pleines de mystères et de rebondissements, voire de « secrets » qui se diluent dans la mémoire familiale, disparaissent avec les générations précédentes et dont des éléments ressurgissent parfois, au détour d’une recherche généalogique. Mais qu'allait-elle donc faire à Charleville ?  J’ai déjà longuement évoqué mon grand-oncle Rodolphe ENGLEBERT, officier de cavalerie, mort... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 11:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
25 janvier 2016

Pêle-mêle de l’au-delà

  Mes ancêtres me donnent du fil à retordre ces derniers temps. Quand ils ne me jouent pas carrément des tours de cochons. Pour se faire pardonner sans doute, ils me réservent parfois de belles surprises, qui se muent aussitôt en questions sans réponses. Ils se plaisent à me poser des colles, mais aussi à susciter mes réflexions amusées. Bref, je ne m’ennuie jamais avec eux. - Michel,fils de Michel SION et de Catherine GENOT, naît à Chênée (Liège) le 23 janvier 1729 : je l’avais noté dans mon arbre en ligne depuis deux ans au... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 12:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 octobre 2015

Où il est question d’une bataille, d’un tremblement de terre et de religieuses peu assidues à la tâche

  La bataille de Rocourt (1746)  Les recensements du curé de Glain (ici) m’ont finalement permis d’identifier un frère et une sœur aînés de mon aïeule Anne Catherine MESTREZ, alors que je battais un peu le beurre à ce niveau. En 1736, en effet, il note que Gertrude MAGHUIN, veuve MESTRE, vit avec trois enfants : Gertrude (16 ans), Gérard (14 ans) et Anne Catherine (11 ans). A l’époque, la paroisse compte 292 familles, soit 1.237 « âmes », parmi lesquels 905 « communians » (sic) environ et 322... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 15:16 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

26 mars 2015

Généalogie, quand tu nous tiens...

La façade et l'escalier de l'Hôtel de Ville de Liège Maintenant que les choses se calment un peu au niveau notre installation, mes impatiences généalogiques se donnent le droit de se manifester à nouveau avec une incontestable vigueur. Comme de bien entendu, je n’ai guère progressé ces derniers temps, mais des éléments pêchés ici et là sont venus enrichir ma connaissance non tant de mes ancêtres que de la généalogie en général.  -       Plus vieux que Mathusalem ? Un coup d’œil récent sur... [Lire la suite]
24 mars 2015

Moisson d’une pause : brindille et autres fétus

Voilà bien longtemps que je n’ai alimenté la chronique familiale des ENGLEBERT. Ces premiers moments de calme après quinze jours de déballage intensif – pas encore tout à fait terminé – m’offrent l’occasion de briser ce silence. Et tout d’abord, à tout seigneur tout honneur : la survenue d’une nouvelle brindille sur notre baobab. Arthur, premier arrière-petit-fils de l’un de mes cousins germains, a poussé son premier cri un jour de soleil noir, qu’il a tout bonnement éclipsé pour le coup. D’ailleurs, nous n’avons rien... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 09:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
03 décembre 2014

Moisson d’une pause (8) : la vie est un roman

Chaque vie est un roman. La nôtre, celles de nos ancêtres. Ils ne le savaient pas. Nous non plus. Je le découvre à chaque nouvel événement, chaque nouvelle date repérés dans les archives paroissiales ou de l’Etat civil. Qu’en sera-t-il alors si je mets un jour la main sur les archives notariales, sur les relevés cadastraux, sur des archives familiales ignorées ? En attendant, mon humble récolte de dates et de lieux me conte bien des histoires oubliées. En voulez-vous une parmi d’autres ? Voici Marie Oda. Elle naît... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 11:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
09 novembre 2014

Moisson d'une pause (7) : nous sommes tous mortels

Le palais de justice de Liège, où Jean Baptiste fut huissier, est installé dans l'ancien palais des Prince Evêques La généalogie peut être passionnante. Elle est rarement rigolote. D’abord, parce qu'elle se pratique le plus souvent dans la solitude et le silence. Mais surtout, alors que j’ai longtemps eu l’impression de dresser des statistiques de la vigueur sexuelle de mes ancêtres (Combien de fois ? À partir de quel âge ? Quel intervalle entre les grossesses ? Jusqu’à quand ?), j’explore pour l’heure une... [Lire la suite]