25 juin 2016

Perdus de vue

Parmi les ancêtres, il y a ceux que l’on suit sans difficulté, de la naissance, même lointaine de plusieurs siècles, à la mort. Ils ne sont pas difficiles à dénicher parce qu’ils sont nés, ont vécu, sont morts dans le même village ou celui d’à côté, où ils se sont mariés. C’est gai de les retrouver : mariage, naissance, décès, l’arbre s’étoffe rapidement, on déniche leurs autres rejetons que l’ancêtre direct, ces frères et sœurs souvent témoins d’un mariage, parrains ou marraines d’un neveu ou d’une nièce. On remarque un peu... [Lire la suite]