07 septembre 2018

Un été pesant

L'été a été long. Il a été rude. Trop rude. Pour la terre, les animaux et les humains. Pour les miens. Pour moi. Dans la canicule qui accable et affaiblit, il a fallu tenir, prendre la mesure de ses limites, de ses faiblesses, de sa patience mise à rude épreuve. Il a fallu espérer et parfois désespérér pour continuer d'avancer. Il a fallu une fois de plus faire bloc. Puis, petit à petit, dans les corps, dans la tête meurtrie, dans les coeurs affolés, les blessures ont commencé à cicatriser, lentement, si lentement. Deux longs... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 18:34 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

01 juillet 2018

Série noire

Ces derniers temps, l'histoire familiale montre une fâcheuse tendance à bégayer. Les adeptes de psychogénéalogie et des constellations familiales y verraient sans doute l'influence sur mes contemporains de traumatismes subis par nos ancêtres. Je crois davantage au hasard. Un hasard, dont je me passerais volontiers. En 1947, alors qu'il courait pour attraper son tram, mon père, alors jeune marié, fut renversé par une voiture. Diagnostic : fracture du crâne. Il resta douze jours dans le coma entre la vie et la mort et c'est... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 18:51 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 mai 2018

Un peu de ciel bleu sur l'aile d'un oiseau

Cette phrase est sans doute la toute dernière qu'aura écrite Maman. Je l'ai trouvée en rangeant ses papiers hier et je l'ai reçue comme un signe qu'elle me ferait depuis l'au-delà. "Un peu de ciel bleu sur l'aile d'un oiseau". C'est sans doute le début ou la fin d'un poème, une émotion en tout cas qu'elle aurait dévelopée si elle en avait encore eu la force. Nous ne saurons pas ce qu'elle aurait si joliment tissé autour de cette aile "encielée", mais dans son unicité, sa simplicité même, sa poésie, cette phrase me dit son... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 11:40 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 mai 2018

Enfin !

Nous en riions volontiers. Le jardinier, qui au début de notre installation nous aida à choisir les plantes qui peupleraient notre jardin, avait ingénuement argumenté "à votre âge, si vous voulez en profiter vraiment, il faut choisir des sujets déja grands". Nous le trouvions plus naïf qu'impertinent de souligner ainsi notre avancée vers la vieillesse et nous nous étions laissés convaincre par quelques "grands sujets" en plus des jeunes pousses récupérées dans notre jardin précédent ou lors des distributions gratuites des "journées... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 12:39 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 mars 2018

La dette du bonheur

  Il y a très exactement trois ans, nous emménagions dans cette maison que nous avions fait construire face aux prairies de la Famenne qui jouxte l’Ardenne, aperçue de nos fenêtres. Un fameux changement pour les citadins que nous étions restés malgré près de vingt années passées dans ce Brabant Wallon qui n’est au fond que la grande banlieue verte de Bruxelles. On nous a traité de fous et sans doute l’étions-nous. Nous rêvions de retraite paisible dans un environnement apaisant, loin des nuisances de la ville, proche de notre... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 11:42 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
04 mars 2018

La grippe

La grippe a frappé à ma porte Je ne l'ai pas laissée entrer La grippe a enfoncé ma porte Je n'ai pas pu lui résister
Posté par mamilouve à 18:05 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

02 février 2018

Maman est partie ce matin

Petit matin frisquet Envol Soudain le monde semble vide
Posté par mamilouve à 10:18 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
11 janvier 2018

Douce année 2018 !

Le temps passe, une année s'est close, une autre s'aventure à faire ses premiers pas. Dans la maison, le temps semble figé, les aiguilles grignottent le cadran, mais l'heure est aux souvenirs d'un autre hiver. Celui où tu es parti. Bientôt un an et c'est le même ciel bas, le même chemin obscur, la même peur... Car cet hiver-ci sera sans doute celui où elle partira. Alors nous resterons, hébétés, meurtris, à écouter le tic tac du vieux réveil, qui bat la mesure de nos vie "et puis qui nous attend" chante le grand Jacques.... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 17:04 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
23 août 2017

Cet été…

  Il a sept ans et demi. Cet été, il a sauté dans les vagues et construit des châteaux de sable sur une plage de la mer du Nord, il s’est mué en chevalier dans un château-fort ardennais, il a adoré le bébé panda de Pairi Daiza, frémi devant les ours de Thoiry et s’est amusé comme un fou face aux dinosaures animés. Il a mis ses pas dans ceux du Roi Soleil à Versailles, il a admiré les nymphéas chez Monet et s’est passionné pour les tableaux fauves d’Henri Manguin au Musée des Impressionnismes. Il a plongé dans une piscine turque,... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 16:49 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 mai 2017

La vie reprend ses droits

On ne pense pas à ces choses-là. Quand, voici bientôt 5 ans, j’entamais ce blog en l’intitulant « Journal d’une mamy-boomer », je n’imaginais pas un seul instant qu’il me faudrait un jour annoncer la maladie puis le décès de celui à qui j’avais dit oui quelque trente-huit ans auparavant. C’était idiot ! Nous étions déjà à cet âge où les corps commencent à montrer des signes de faiblesse, certes discrets et suffisamment mineurs encore pour ne pas alarmer, passagers même pour la plupart, mais pas moins réels pour autant. ... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 11:42 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,