23 octobre 2014

Entre deux

Chambre (d'hôpital) avec vue Depuis l’accident de squash de Grand Loup, j’ai perpétuellement l’impression d’être entre deux. Entre deux trajets vers Bruxelles, entre deux hôpitaux, deux salles d’attente, deux avis médicaux, deux examens, deux médecins… La médecine n’est pas une science exacte. On le sait. Il n’empêche ! Jamais, pour un traumatisme aussi courant qu'une déchirure du tendon d'Achille, donc théoriquement aussi maîtrisé, nous n’avons entendu des avis aussi variés voire divergents pour chacune des étapes du... [Lire la suite]

01 juillet 2014

Quand les poules auront des dents…

… elles ne picoteront plus sur un mur, c’est sûr ! Car elles connaîtront enfin les affres de la douleur pour les avoir ces fichues dents, pour les garder longtemps, puis un jour, presque inévitablement, les arracher. Des affres qui s’accumulent tout au long de nos vies d’omnivores pour avoir la chance de mâcher, de cisailler, de grignoter, d’apprécier les mets les plus variés, les plus savoureux, en un mot, pour croquer la vie à belles dents. Bref, mes dents m’ont une fois de plus joué l’un de ces tours dont elles ont le secret.... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 10:31 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 juin 2014

Je pustule…

(Femme à l'ombrelle tournée vers la gauche, Claude Monet - Musée d'Orsay) Comme chaque année, dès les premières grosses chaleurs, mes avant-bras se couvrent de petits boutons rouges surmontés de minuscules cloques. Pire : à heures plus ou moins fixes, cette ribambelle disgracieuse se met à chatouiller – gratouiller ? – me contraignant à un grattage totalement inesthétique et surtout parfaitement inefficace. « Lucite estivale bénigne », diagnostique le dermatologue. Bénigne ? Il est clair que ce (beau)... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 13:54 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 septembre 2013

Et si je les coupais en quatre ?

Ils ont tous les défauts : vite gras, ultrafins, raides, hérissés d’épis, plantés bas. Ils n’ont qu’une qualité : ils ne blanchissent pas ! Alors, je sais, je fais envie à toutes celles qui, dès trente ou quarante ans, se résignent aux mèches, balayages et autres teintures. A celles aussi qui ne s’y résignent pas et arborent plus ou moins fièrement le temps qui passe. Bref, à la plupart des sexas ! Or, moi, je ne suis pas tout à fait certaine que cette persistance de mon « châtain profond » (dixit les pubs... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 15:45 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
28 février 2013

La déménagite (suite... et sûrement pas fin !)

Voici un texte que mon père écrivit en… 1957, alors que nous étions dans notre période de déménagements la plus intense. Un témoignage éloquent. Nous venions de louer un nouvel appartement au premier étage. Trois grandes pièces d’affilée, une petite cuisine et une salle de bains. Lorraine est une femme prévoyante et ordonnée. Elle m’en fit dresser le plan et mesurer tout ce qui était mesurable, en hauteur, en longueur, en largeur et épaisseur, sans oublier les fenêtres, tablettes de cheminée, âtres, chambranles et plinthes. A son... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 17:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
22 février 2013

La belgitude

  Je me demande soudain si je ne suis pas en train de faire une crise de belgitude aigüe. Je vous contais, l’autre jour, les tribulations familiales qui allaient faire de  mes descendants et moi des « zinneke » pur jus, ces étranges produits du métissage à la belge ni tout à fait ménapiens, pardon ! flamands, ni tout à fait nerviens (entendez wallons), des « ketjes » parlant français mais tatoués au vent du Nord et aux pigments des primitifs flamands, imbibés du plat pays de Brel, à jamais... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 10:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 février 2013

La déménagite

Nous avons toujours beaucoup déménagé. De ruelles en impasses, de rues en avenues, la mobilité géographique de mes parents, grands-parents, la nôtre et celle de nos enfants tranche avec l’immobilité de nos ancêtres dont dix générations se succédaient parfois dans le même village. Nos adresses successives en témoignent. On y trouve d’illustres inconnus : Jean Precker, Van Volxem, Félix Paulsen… mais également un roi, non précisé. Voici aussi un souverain vénéré : Albert 1er, roi-chevalier, héros de la Grande Guerre dans la... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 février 2013

La collectionnite

Il y en a des grands et des petits. Il y en a de très grands, de très petits et des minuscules. Il y en a en bois, en terre, en métal. Il y en a en porcelaine. En paille aussi, en cire et en noix de coco. Il y en a d’élégants et de rustiques, des discrets et des tape-à-l’œil. Il y en a modelés à la main ou savamment sculptés, certains traditionnels ou (très) classiques, d’autres franchement contemporains. Il y en a… Non, contrairement aux apparences, je ne suis pas collectionneuse ! Et moins encore collectionneuse de hiboux et... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 19:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 janvier 2013

C’est grave, docteur ?

Les pigeons de la Grand-Place de Bruxelles Avoir soixante ans nous a donné, voici quelques mois, le droit de participer à une enquête universitaire sur la sénescence. Le mot est politiquement correct, voire raffiné, mais la réalité qu’il recouvre manque singulièrement de charme puisqu’il s’agit du vieillissement des cellules, celles du corps, celles de l’esprit, auquel nul d’entre nous n’échappe. Une charmante Olivia, vingt ans et des poussières, est donc venue nous interroger sur notre « vécu ». Celui d’hier, celui... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 10:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,