fullsizeoutput_6284

Le temps passe, une année s'est close, une autre s'aventure à faire ses premiers pas.

Dans la maison, le temps semble figé, les aiguilles grignottent le cadran,

mais l'heure est aux souvenirs d'un autre hiver. Celui où tu es parti.

Bientôt un an et c'est le même ciel bas, le même chemin obscur, la même peur...

Car cet hiver-ci sera sans doute celui où elle partira.

Alors nous resterons, hébétés, meurtris, à écouter le tic tac du vieux réveil,

qui bat la mesure de nos vie

"et puis qui nous attend" chante le grand Jacques.

Que l'année 2018 vous soit douce !