22 juin 2017

L’ère de la routine

Le pire, c’est qu’on s’habitue. Je le pensais, ce matin, en me souvenant qu’hier, ici même, je m’amusais des petits avantages et gros inconvénients d’accumuler les ans aux ans, sans évoquer l’attentat qui aurait pu endeuiller une fois de plus la capitale. Alors, bien sûr, il a raté, cet attentat et le seul mort à ne pas déplorer est le kamikaze himself, tué par un militaire auquel il s’attaquait. Mais tout de même, on a risqué gros ! On sait en effet désormais que l’homme a traversé une bonne partie de la ville en métro et que... [Lire la suite]

21 juin 2017

Brèves de sexa

(couverture du supplément gratuit à "La Libre" de juin 2017)   Avoir soixante ans et des poussières (un bon gros tas qui n’en finit pas de grossir !), c’est avoir le droit de : - recevoir sollicitations et conseils illustrés de photos de fringants quinquagénaires aux sourires Pepsodent et aux somptueuses chevelures de neige assorties à leurs tenues de lin blanc, baignant dans la félicité de la super forme entretenue à grands coups de salles de sports et de vacances perpétuelles au soleil ou à l’air... [Lire la suite]
Posté par mamilouve à 10:50 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 juin 2017

Un bébé en nourrice

Les Saints des Derniers Jours (et Jésus par la même occasion) devaient être avec moi car, sitôt dénichées sur le site Familysearch de leur Eglise les lieux et dates de décès de mes arrière-arrière-grands-parents, voilà-t-y pas qu’une nouvelle info s’affiche lorsque je tape pour la xième fois depuis trois ans le nom de mon arrière-grand-mère Augustine Elisa DELFOSSE : selon le recensement, en 1906 elle habite Anzin (Nord) avec sa fille Augusta et… Rodolphe ENGLEBERT, qualifié de « nourrisson, belge, deux ans, né à Bruxelles... [Lire la suite]
05 juin 2017

Tristes destins

La porte et le faubourg Fauroeulx (le Quesnoy) Je l’ai déjà écrit : à force de déménager de villages en ville et de ville en villages, mes arrière-arrière-grands-parents ch’tis Emmanuel DELFOSSE et Clotilde DEHOVE m’auront donné bien du fil à retordre. Souvenez-vous : après être passés par Neuville-en-Avesnois où Marceline poussait son premier cri en 1856, par Preux-au-Bois où mon arrière-grand-mère Augustine était née en 1858, par Hecq où Domitien était né en 1860 et par le Quesnoy où Eugène avait vu le jour en 1865, je les... [Lire la suite]