Mon Mac à moi, vous le connaissez (ici). Pas plus tard que ce matin, il m’a proposé d’acheter un arbre à chat, une batterie solaire externe (?), deux bonnets en polair, une chaise de bureau, des semelles orthopédiques, un baby foot, un soin à base de bave d’escargot (beurk !), un canapé d’angle, cent Pampers, des lames Gilette et un tabouret de bar rétro, en plus, bien sûr, des soldes, réductions et offres spéciales quotidiennes sur les parfums, vêtements, sacs et chaussures. 

Mais mon Mac à moi n’est pas qu’un consommateur compulsif. Il a aussi :

- la fibre écolo : chaque jour, il m’informe des revendications de Greenpeace, des dangers que les pesticides font courir aux abeilles et des tarifs des légumes bio de mon petit producteur local

-  une conscience politique : il dénonce : « On nous ment », il harangue : « Réagissons ! Faites entendre votre voix ! », il jubile « Victoire ! » et appelle à la mobilisation contre Bachar al-Assad qui affame 40 000 personnes dans son propre pays

-  une conscience sociale : il me tient minutieusement informée des emplois perdus, des grèves, marches, motions et autres actions syndicales,  il m’invite à des débats, m’incite à m’indigner, à marcher, à protester, à crier mon désaccord…

-  plein d’attentions touchantes : ce matin, avec le baby foot, la batterie solaire, les deux bonnets…, il me proposait aussi de zieuter quinze beaux hommes avec des chats. Et c’est vrai que, dans le lot, certains sont vraiment mimis. Je parle des chats.

 homme-chaton-15