P1110985

Depuis que nous avons migré en région rurale, il ne se passe pas un jour sans qu'un voisin, un homme de métier de passage ou l'un de nos amis interroge "Vous vous adaptez ? " avec la variante "Vous vous plaisez ?", nous prenant à chaque fois au dépourvu. Car pourquoi ne nous adapterions-nous pas ? Pourquoi ne nous plairions-nous pas ? Alors, certes, nous venons de la ville. De la capitale même, où je suis née. Cependant, pendant près de vingt ans, nous avons habité le verdoyant Brabant wallon, aimable transition entre la grande ville et la campagne profonde.

Certes, nous n'aurions pas fait ce choix de la ruralité à vingt ou vingt-cinq ans, en ces temps où le virus du journalisme, de l'actualité trépidante, du reportage, nous titillait et, pour avoir fait nos classes dans un grand quotidien national, nous n'envisagions pas notre carrière dans un journal régional. Non qu'il y ait un déshonneur quelconque à travailler dans ces canards locaux proches de leur lectorat, mais les fêtes de village, les concours de chevaux ou de boeufs et les arcanes des plans de secteur n'appartenaient pas à notre culture d'origine. Nous avions même beaucoup de mal à comprendre le plaisir de l'un de nos amis profondément ancré dans son terroir à "aller aux champignons ou aux myrtilles" et à laisser la vie s'écouler entre son potager et ses cours à l'école du village.

Mais le temps a passé, l'âge est venu. Nous avons goûté à toutes les joies, tous les stress de notre métier et de la grande ville. Comme chef de service des pages nationales d'un important journal régional, Papiloup a donc choisi un jour de faire le grand saut et d'aller travailler à Namur. Quinze ans durant. Ce fut le premier pas. Le second fut de s'installer à quelques encâblures de la capitale. Le troisième de découvrir à la suite de Louve Chérie une campagne plus authentique, plus paisible, superbe.

Entretemps le retour à la terre des années septante avait popularisé l'écologie, la recherche d'authenticité, l'avènement du bio et toute cette évolution de la ruralité, qui ramène aujourd'hui en force la quête d'une qualité de vie dans un environnement sain et durable. Je sais, de telles phrases peuvent paraître terriblement "bobo" et il y a sans doute de cela dans notre démarche. Il y a surtout, je pense, la volonté de retrouver un calme, une paix physique et morale, que la vie citadine ne préserve plus depuis longtemps. 

Alors, ne nous leurons pas. Nous ne deviendrons pas des ruraux. Nous resterons pour les gens du cru ces Bruxellois au pire, ces habitants du BW au mieux (à moins que ce ne soit l'inverse ?), qui se la jouent retour à la terre. Pour preuve, nous nous sommes installés dans un lotissement tout neuf jouxtant le vieux village, un quartier "résidentiel" classe moyenne avec maisons trois ou quatre façades et nous nous efforçons, à grands coups d'arrosages de faire pousser une pelouse "sport", là où hier paissaient de paisibles chevaux de trait ardennais. Il n'empêche, tout néoruraux que nous soyons, nous aimons déjà "notre" village sans commerce, avec ses fermes de pierre calcaire ou à colombages sous toits d'ardoises, caractéristiques de la Famenne. Beaucoup ont été restaurées et renvoient l'image de demeures désormais cossues, quoique respectant le bâti traditionnel. De nombreux éleveurs de chevaux ou de vaches y poursuivent leurs activités. Ils nous saluent aimablement au passage de leurs puissants tracteurs et se moquent sans doute de nous, mais je pense qu'au fond ils sont fiers que nous ayons choisi leur village pour y vivre notre retraite.

Quoi qu'il en soit, pour répondre aux inquisiteurs, nous n'avons pas à nous adapter : nous le sommes déjà. Et, oui, nous nous plaisons. L'hiver, plus rude que dans la plaine brabançonne en cette altitude de 271 mètres et aux confins de l'Ardenne, sera sans doute pour nous l'épreuve du feu. Celui qui brûlera dans notre cheminée, comme symbole d'une migration réussie.  

P1110966

P1110979

P1110982

P1110968

P1110969

P1110964

P1110976

P1110974

 

P1110984

P1110971

P1110970

P1110972

P1110989

 

P1110992

P1110991