IMG_0134

A mi-parcours de l’été, n’est-ce pas l’occasion ou jamais de faire un petit bilan des bonnes surprises qu’il nous a déjà réservées et de celles qui le sont moins ?

Top

L’été himself ! A tout seigneur tout honneur : saluons cet été enfin digne de ce nom, avec de superbes journées ensoleillées, des soirées chaudes où l’on s’attarde sous la tonnelle, des explosions de couleurs au jardin, des envies de farniente mais pas de partir loin parce qu’on est vachement bien chez soi ou dans le patio de Louve Chérie ou sur la digue de Coxyde avec Petit Loup. Sans parler des barbecues, de la plage urbaine de Louvain-la-Neuve, des restos en terrasse et d’un petit rosé gris de derrière les fagots récemment découvert.

Flop

Les orages : Revers habituel de la médaille : la chaleur accablante qui précède l’orage - que dis-je ? - les orages. Et pas n’importe quels orages mais parmi les plus violents de ceux auxquels j’ai assisté. Avec des conséquences funestes pour les voitures, vérandas, toitures de nombreux habitants de Bertrix, qui ont été assaillis par une averse d’énormes grêlons, avec plusieurs longues coupures d’électricité pour Lorraine, avec l’interruption du « best off » de « On n’est pas couché » hier soir… La galère, quoi !

Top

Mon nouvel appareil photo pour lequel l’Homme et les enfants se sont cotisés à l’occasion de mon anniversaire. Bon, il faut encore que je l’apprivoise car c’est pas mal compliqué ces machines numériques du troisième millénaire ! N’empêche, je sais déjà que je ne serai pas déçue. Rien que le fait d’être « reflex » devrait venir combler toutes les frustrations engendrées par les flous de mon petit compact, dont j’ai testé tous les avantages (notamment de maniabilité), mais aussi toutes les lacunes.

Flop

Les programmes télé : comme d’hab’, c’est la misère estivale ! Des séries ringardes vues et revues cent fois, des nanars tout aussi usagés, de vieux chefs-d’œuvre qui n’en sont plus, des téléfilms gentillets, des jeux à gogo, des best off... sauf que j’aime assez celui d’« On n’est pas couché », qui propose les meilleurs moments à une heure moins tardive que l’émission. Et puis, surtout, la « nouvelle » saison des enquêtes du commissaire Brunetti ne compte en réalité que… deux inédits. Et comme j’ai vu tous les autres… Mais Venise continue à me faire rêver.

Top

Mon nouveau lointain cousin est un flic français à la retraite. Il m’a contactée parce que nous descendons tous les deux du même ancêtre qui habitait Chênée, en région liégeoise, aux alentours de 1582. Moi, mes recherches ne m’avaient pas encore menée au delà de 1694. Du coup, j’ai fait, pour cette branche-là, un bond de plus de cent ans. Merci, cousin ! De mon côté, j’ai pu rectifier l’un ou l’autre détail défaillant de ses notes. C’est aussi ce que j’aime dans cette recherche familiale : la rencontre avec d’autres passionnés, l’échange, la solidarité… Nous ne nous rencontrerons sans doute jamais, mais de savoir qu’une goutte du même sang coule dans nos veines crée un lien certes terriblement ténu, pourtant curieusement fort, qui redonne du souffle à une quête parfois en jachère si les résultats se font par trop attendre. Bref, vive l’Internet !