choosing-wine

Au cœur de Liège, le bien nommé « Carré » dont les ruelles piétonnes se coupent à angle droit est l’un des plus anciens quartiers de la ville. Ses venelles portent d’ailleurs des noms qui fleurent bon la tradition puisque voici la rue du Pot d’Or et celle du Mouton, la rue Tête de Bœuf et celle de la Casquette, la rue des Célestines, celles des Dominicain et de Saint-Jean-en-Isle.

Aujourd’hui comme hier, le Carré est surtout connu pour son animation permanente entretenue par ses cafés et restaurants aux dénominations souvent nettement moins médiévales. Après avoir frayé notre chemin parmi des hordes de jeunes en goguette à la veille du congé de Pâques, nous y avons pourtant déniché un petit resto semblant tout droit sorti du fond des siècles, même s’il ne fut ouvert qu’en 1979 : Les sabots d’Hélène.

S’il porte ce joli nom, ce n’est pas, nous a confié le garçon, en hommage à Brassens mais bien parce que la précédente patronne, dénommée Hélène, n’a jamais servi ses clients autrement qu’en sabots. Pour autant, le poète n’eut pas renié l’endroit tant la convivialité rayonne entre ces vieux murs en même temps que les « charbonnades » de braises rougeoyantes sur lesquelles chacun cuit à sa guise sa viande de bœuf ou d’autruche, de canard, de lama... A moins que vous ne préfériez les scampis. Un vaste choix de salades et de sauces, un succulent gratin dauphinois et une bouteille du patron sans prétention mais bien en bouche terminent de réchauffer les corps et les cœurs.

J’ai aimé la simplicité de ce lieu, de cette table en carreaux de céramique trouée en son centre pour accueillir les braises, du service efficace et sans façon, fécondeurs d’ambiances bon enfant. J’ai aimé qu’Hélène ait porté des sabots comme dans la chanson. J’ai aimé qu’il fasse froid dehors et chaud dedans, que l’on soit bien. A Liège.

 

Les sabots d’Hélène, rue Saint-Jean-en-Isle, 18, 4000 Liège

Tél : 00 32 (0)4 223 45 46